mardi 13 juillet 2010

Canet Valette Antonyme Saint-Chinian

Canet Valette Antonyme Saint-Chinian 2009,
Code SAQ : 11013317 (16$)
Pays : France
Région : Languedoc-Roussillon
Cépage : Mourvèdre 50 % cinsault 50 %
Appellation : Saint-Chinian
Caractéristique : issu de culture agrobiologique
Fournisseur : SARL Valette
Pourcentage d'alcool : 13.0 %

Sous une robe rubis assez intense se dévoile un nez croquant de raisins, de fraises bien mûres et de bonbon anglais, voire de confitures. Offrant beaucoup de fraîcheur, du fruit, et rien que du fruit, la cuvée Antonyme est un vin de parfums de Cassis, de myrtille, de réglisse, de cerises noires, de fraises et d’épices. Muni d’une matière pleine, fraîche et fruitée, le vin est gourmand et bien construit. Phénomène plutôt rare de nos jours, on dénote une présence de dépôts dans la bouteille et, comme le vin est jeune, ces dépôts proviennent probablement de l’absence de filtration lors de la mise en bouteille. Tandis que le Mourvèdre apporte le côté puissant et sauvage, avec des tanins serrés sur des notes de violette et de confiture brûlée, le cinsault vient soulever la finesse et la souplesse du fruit dans l’assemblage. Antonyme est un vin de plaisir par excellence, à boire frais, sur la terrasse en été, à grosses gorgées, afin de savourer toute la splendeur du fruits. Et, au risque de me répéter, l’appelation AOC Saint-Chinian fait décidément partie de mes coups de coeur.

C’est en 1992 que Marc Valette a créé son domaine en Languedoc, dans l'Hérault sur la commune de Cessenon-sur-Orb, au milieu des vignes, à un kilomètre du village. Cessenon-sur-Orb est situé dans le sud de la France, non loin de la frontière espagnole, à la hauteur de Toulouse, juste au nord de Narbonne. C‘est un domaine certifié ÉCOCERT, « bio », depuis 1999.

Terroir argilo calcaire, vignes sur légers coteaux exposés plein sud à 150 mètres d’altitude avec une composante typique du Languedoc (Mourvèdre 50 % et Cinsault 50 %), les rendements sont bas (35 hl/hectare) afin de privilégier la qualité. On parle ici de vendanges manuelles et d’une vinification traditionnelle (raisins égrappés puis vinifiés dans des cuves inox. 15 jours de cuvaison et élevage en cuves durant 4 mois).

Saint-Chinian fait partie d’une vaste appellation qui longe la Méditerranée de Narbonne jusqu’à Nîmes et qui compte 168 communes classées AOC Coteaux-du-Languedoc depuis 1985. On assiste aujourd’hui à une véritable révolution du monde viticole dans cette région avec l’implantation de techniques plus modernes. Les cépages sont les classiques du Midi avec une réglementation qui oblige les producteurs de vins d’appellation à utiliser un apport minimal de 50% des cépages Mourvèdre, Grenache et Syrah. Les blancs, eux, donnent dans le Bourboulenc, le Granche blanc, la Roussanne, la Marsanne et le Rolle. De plus, le rendement maximal est limité à 50 hl/hectare pour les rouges et 60 pour les blancs. L’appelation Saint-Chinian couvre une vingtaine de communes du département de l’Hérault. Ici, les raisins mûrissent lentement dû à la fraîcheur des nuits et, fait intéressant, le nord donne des vins rouges souples et fruités (sol de schiste) à boire jeune, tandis que le sud, installé sur un sol argilo-calcaire, nous offre plutôt des vins plus étoffés. Mis à part les domaines Canet-Valette, Borie la Vitarèle, Mas Champart et Rimbert, le Château Cazal Viel et le Château Coujan sont des gages de qualité assurée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire